Quand les acteurs de l’univers de l’esthétique se livrent en cinq mots-clés. Confidences lève le voile sur les personnalités de votre quotidien professionnel.

Maud Ravier, CEO de Maud Maquillage Permanent

couv beauty forum 04-2019

1 projet

Nous cherchions une adresse parisienne où réunir toutes nos activités. C’est chose faite ! Située au cœur du triangle d’or, la maison mère ouvrira ses portes en deux temps : juillet pour l’institut et septembre pour la vente de matériel, l’école et l’inauguration officielle. Elle proposera deux cabines Maud Life Repair axées sur la reconstruction d’aréoles mammaires, cicatrices, vergetures, cuir chevelu, blessures de la vie… afin d’enrichir l’offre maquillage permanent. Des années passées auprès de médecins et de chirurgiens esthétiques sont à l’origine du soin anti-âge, notre véritable soin signature. Pour une offre la plus complète possible, une professionnelle assurera une partie temps de parole, hypnose et méditation, notamment dans la cadre de la prise en charge des femmes après un cancer. Il y aura aussi une salle de sport, un bar à smoothies, jus detox et douceurs healthies, et des soirées à thèmes seront organisées.

1 regret

J’aurais dû monter plus tôt le Syndicat national du maquillage permanent. Cette activité a encore mauvaise presse en France. Dans l’imaginaire collectif, les ratés – sourcils marqués et contour des lèvres marron – demeurent vivaces. Notre force repose sur le naturel. Pour preuve, nous parlons d’embellissement permanent : restructurer ou redéfinir un sourcil, allonger un œil, donner de l’intensité, mais sans excès. Si ce ne fut pas simple au début, le temps nous aura donné raison. La pratique est mal perçue aussi car elle n’est pas encadrée par un diplôme validant les compétences. C’est notre prochain cheval de bataille !

1 rêve

Toujours adossés au syndicat, nous travaillons sur la prise en charge par la Sécurité sociale de la reconstruction des aréoles mammaires. Une prestation esthétique pour que ces femmes puissent reprendre le cours de leurs vies. Il existe des solutions et, aujourd’hui le réel engouement des professionnelles pour cette technique permettra aux femmes d’en finir avec leurs complexes. Il en va de même pour la tricopigmentation.

1 succès

L’institut français du sein m’a contactée en début d’année, suite aux prestations d’aréoles mammaires réalisées sur leurs patientes, afin de travailler dans le cadre d’un partenariat. Auprès de Daniel Zarca, chirurgien cancérologue, et de Marc-David Benjoar, chirurgien plastique et reconstructive, j’ai pu saisir leur approche. Ils détectent le cancer, opèrent et reconstruisent le sein. Ils souhaitaient que j’intervienne après leurs opérations. En trois mois, la patiente est soignée et possède à nouveau des aréoles mammaires. Ils m’ont également proposé de participer au 29e salon gynécologie obstétrique pratique, au Palais des Congrès, du 20 au 22 mars, à Paris. Les portes des médecins et des chirurgiens s’ouvrent enfin aux esthéticiennes.

1 envie

Pour réaliser mes projets, il aura fallu énormément d’énergie et d’investissement avec, pour conséquence, de négliger le temps consacré à ma vie personnelle. Plus de moments pour moi seraient aussi l’occasion de donner un peu de mon savoir-faire dans des pays qui n’y ont pas accès. Je me verrais bien repartir au Laos ou au Cambodge avec ma machine à tatouer dans un sac à dos pour recolorer la vie des gens grâce aux pigments.

 

Propos recueillis par Muryel Jappont Louis-Marie pour Beauty Forum