Sourcils trop clairemés, lèvres aux contours trop flous, douche trop pâle ou même aréoles disparues après une mastectomie… Le maquillage semi-permanent est certainement une solution légitime.

Le maquillage semi-permanent

Pratiqué par des spécialistes hyper formés, avec des pigments sécures et une hygiène irréprochable, le maquillage semi-permanent séduit aujourd’hui de plus en plus de femmes de tous âges.

Des pigments stables et végan

Certaines femmes se plaignent d’avoir vu leurs sourcils tournée du brun à l’orange. « Les pigments minéraux utilisés dans certains instituts ont pour défaut de virer avec le temps, explique Maud Ravier, l’une des pionnières du maquillage demi-permanent qui, depuis 18 ans, travaille avec médecins, chirurgiens et cancérologues. Je travaille avec des pigments organiques stables qui nécessitent des retouches tous les 18 mois, au lieux de 4 mois habituellement. » Ils peuvent même corriger une bouche dont le contour est trop foncé ou récolorer une lèvre. Stérilisés aux rayons gamma, ils sont contrôlés anti-allergènes, naturels, sans conservateurs et testés dermatologiquement.

Le déroulé d’une session

La cliente explique ce qu’elle veux améliorer : ligne ou épaisseur des sourcils, dessin de la bouche, pulpeux des lèvres ou même créer un trait d’eyeliner… Maud dessine avec un crayon de maquillage la forme et la couleur et prend une photo afin d’assurer à sa cliente qu’elle sera satisfaite du résultat. Puis elle passe à la reconstruction. Prenons le sourcils, l’un des soins les plus demandés : elle travaille poil à poil à l’aide de son dermographe pour un effet indécelable et naturel. Les pigments sont implantés de manière très superficielle à l’intérieur du sourcil pour ne pas dénaturer sa couleur originelle ni provoquer de cicatrices.

Les suites : Le résultat est définitif après 4 à 5 jours. Il faut appliquer une crème hydratante puis éviter toute source d’humidité (hammam, sauna facial, brumisation) et les rayons UV durant quelques jours. Une retouche, tous les 12/18 mois, maintiendra l’éclat et la netteté du résultat. Au final, un effet lift étonnant grâce à une queue de sourcils légèrement remontée.

Si la correction des sourcils est la plus demandée, le maquillage semi-permanent peut corriger bien d’autres zones grâce à des mélanges subtils de pigments : redessiner des lèvres asymétriques, recolorer une bouche trop pâle, et même regalber une bouche vieillisante grâce à un cocktail de pigments et d’actifs anti-âge (acide hyaluronique, vitamine C, B5, Matrixul) qui boostent la production de collagène. Enfin, les médecins adressent souvent leurs patientes à Maud après un acte chirurgical pour redessiner une aréole en trompe-l’oeil.